ANNÉE DE LA RÈGLE DE VIE

ANNÉE DE LA RÈGLE DE VIE

  • :

L’année commencera le 21 novembre 2018 et se terminera le 3 février 2020

Un jour nouveau se lève!
Ensemble, partageons notre Règle de Vie, notre chemin de sainteté, avec la liberté d’un cœur qui désire, qui cherche, d’un cœur transformé par la grâce de l’Esprit Saint qui renouvelle toutes choses. Notre Règle a du souffle, de la vie, une saveur évangélique. Elle est une loi d’appel et de sainteté. Nous sommes appelées à vivre ce temps nouveau, à entrer en ce mouvement de grâce et de miséricorde.

Le pire qui pourrait nous arriver en recevant notre Règle de Vie ce serait de l’accueillir dans l’indifférence, la fatigue routinière, sans espérance et sans dynamisme.
Prenons le temps de l’ouvrir, de la lire avec des yeux lumineux, avec un cœur nouveau. Écouter, vivre la parole que Jésus veut nous dire aujourd’hui. C’est à chacune que le Seigneur s’adresse. Ma réponse? Mon Dieu, combien j’aime ta loi du plus profond de mon cœur (Ps 39, 8-9).

Lui seul peut nous en donner l’intelligence.
Jour après jour, il l’écrit dans notre cœur,
il nous conforme à Jésus Christ,
nous revêt intérieurement
de sa beauté indicible.
Plus on connaît la Règle
plus on la médite et la garde,
plus aussi on s’épanouit dans la paix,
la joie de l’Esprit Saint. C 187

 

Mettons-nous ensemble
Demandons au Seigneur : Ouvre pour nous le Livre. Le Livre de notre Règle de Vie. Envoie ta lumière et ta vérité : qu’elles guident mes pas et me conduisent à ta montagne sainte jusqu’en ta demeure (Ps 42, 3).

Marie Rivier: «Il faut que tout se renouvelle cette année, que la Règle s’observe plus que jamais, que toutes travaillent à leur sainteté avec ardeur» (1834).

«C’est une mère qui vous parle et qui ne cherche que votre bonheur, qui brûle du désir de votre sainteté (1836). Je vous souhaite à toutes, mes chères filles, toute la sainteté possible et à vous en particulier qui devez être la lumière de toutes par vos bons exemples et votre amour et votre fidélité aux Règles» (Fragment de lettre).

«La sainteté, aimait-elle à redire, n’est autre chose que l’imitation de Notre-Seigneur Jésus-Christ en tout, partout et toujours. Être saint, c’est penser, aimer, vouloir, ce que Jésus-Christ a pensé, aimé et voulu ; car on ne peut imiter sa vie qu’en entrant dans son Cœur: être saint, c’est entrer dans le Cœur de Jésus-Christ».

Une nouvelle Pentecôte nous est donnée. Comme sur les Apôtres, le Seigneur ressuscité souffle son Esprit et nous envoie. Fortifiées par sa Parole, avançons!

C’est aujourd’hui le temps d’accueillir et de garder la nouveauté de notre Règle de Vie afin qu’elle devienne féconde pour l’Église, le monde, la famille spirituelle de notre Bienheureuse Mère Rivier.

Que la Parole de Dieu brille en notre vie et dans la vie de nos communautés. Je suis heureuse et certaine de vos bonnes dispositions, de tous vos efforts en cette étape de notre histoire sainte.

Voici que je dirige vers elle la paix comme un fleuve et comme un torrent qui déborde la gloire des nations… (Is 66, 12). Que le Seigneur dirige vers nous un fleuve de paix, de prière, d’amour fraternel! Que sa gloire éclate dans nos vies, dans nos communautés!

Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de paix dans la foi, afin que vous débordiez d’espérance par la puissance de l’Esprit Saint (Rm 15, 13).

Bien proche de chacune de vous et dans la joie de nous retrouver bientôt. L’humble Vierge Marie, la plus libre des créatures de Dieu, notre modèle dans la disponibilité et le don est proposée au regard de notre espérance. C 46